L'accompagnement des personnes LGBTQIA+

Lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, transgenres…

Les bénéfices d'un accompagnement en sophrologie et thérapies comportementales et cognitives

Vous aider à vous accepter

La sophrologie et les thérapies comportementales et cognitives vous aideront à sortir de schémas négatifs, souvent intériorisés depuis longtemps, qui vous empêchent de vous accomplir et qui ne vous permettent pas de vous accepter. Vous identifierez vos qualités et apprendrez à mieux les employer au quotidien.

Réduire le stress lié au sentiment de discrimination et d’exclusion

L’une des indications de la sophrologie est d’effectuer un travail sur ces angoisses pour éviter le développement de conduites à risques et addictives (consommation de neuroleptiques, de produits psychoactifs, développement d’une hypersexualité avec prise de risques répétés, etc.), le recours à ces conduites pouvant être un des moyens utilisés pour fuir ce stress et cette veille permanente.

Renforcer la confiance en soi et l’estime de soi pour affronter votre coming-out, des situations d’exclusion, etc.

La pratique de la sophrologie, appuyée par les techniques des thérapies comportementales et cognitives, permet de prendre conscience de vos propres ressources, d’apprendre à vous projeter positivement dans une situation. Au fil des séances, vous augmenterez votre confiance en vous pour faire face plus sereinement aux situations complexes.

Renforcer les liens avec votre entourage, développer votre adaptabilité, lutter contre votre isolement

Les techniques des thérapies comportementales et cognitives, et notamment de la thérapie ACT, vous aident à percevoir différemment votre environnement, à prendre le recul nécessaire pour mieux gérer l’impact émotionnel des situations sociales complexes, y réagir plus calmement et efficacement. Elles permettent également de vous y préparer pour les vivre plus sereinement.

Gérer vos émotions, en particulier votre anxiété, votre peur

Vous allez acquérir des outils qui vous permettront de désamorcer l’angoisse, mais aussi d’évacuer la pression et les tensions accumulées. Grâce à des techniques de respiration et de relaxation, vous apprendrez à mieux vous écouter et ainsi pouvoir anticiper une montée de stress. Vous vous sentirez plus apaisé.e, plus équilibré.e et plus confiant.e.

Préserver votre santé, soulager vos douleurs, améliorer votre sommeil

Certaines difficultés liées au stress et aux troubles d’angoisses font apparaître de la douleur. La sophrologie fait entrer le corps dans un état de sérénité qui calme d’éventuels maux corporels. Elle permet ainsi de développer vos aptitudes à vous détendre et à diminuer l’accentuation de votre douleur.

Apaiser votre mental et améliorer votre qualité de vie

Le recours régulier à des techniques de sophrologie et de TCC (notamment de la thérapie “ACT”) régule le système nerveux et retentit sur le flot des pensées qu’il devient possible de maîtriser. Les personnes sujettes à l’anxiété pourront vivre plus facilement des moments de pause favorables à leur équilibre global. Cette faculté améliore notablement la qualité de vie. La détente mentale se répercute également de manière bénéfique sur les fonctions cognitives.

Vivre avec une maladie chronique ou une dépendance

On observe une surreprésentation de conduites addictives et une prévalence du VIH plus élevée chez les personnes LGBT+. La sophrologie contribue à l’amélioration de la qualité de vie. Pratiquer la sophrologie et mettre en oeuvre des techniques issues des thérapies comportementales et cognitives vous aide à être partie prenante dans la prise en charge de votre maladie. En effet, pouvoir vous connaître, écouter votre corps, vos affects, ou encore se focaliser sur l’instant présent, peut vous donner un sentiment de bien-être et d’apaisement, mais aussi une façon de pouvoir renouer avec vous-même.

Accompagner les personnes transgenres dans leur parcours de transition

Les changements sociaux, émotionnels et physiques d’une personne en transition ont des effets sur les émotions, l’identité et le corps, ainsi que sur les relations avec les autres. L’approche psycho corporelle de la sophrologie et des TCC est donc particulièrement adaptée pour aborder la transition de façon équilibrée et positive. Cette technique permet d’accompagner la reconstruction de soi et la réhabilitation du ressenti émotionnel qui peuvent être troublés par toutes ces modifications. Le corps, le mental et la sphère émotionnelle intègrent alors de nouveaux réflexes, schémas et habitudes. Elle permet aussi d’aborder plus sereinement les protocoles médicaux.

Pourquoi les personnes L.G.B.T ont besoin d’une attention particulière ?

L'accompagnement des publics LGBT
L'accompagnement des publics LGBT
L'accompagnement des publics LGBT

Si la pertinence et l’efficacité de la sophrologie et des thérapies comportementales et cognitives sont reconnues pour accompagner les personnes LGBT, elles ne sauraient se substituer dans certaines situations à un suivi psychothérapeutique ou médical.

Je me conçois donc comme complémentaire aux autres thérapeutes et aux professionnels de santé. Il ne s’agit pas d’interférer avec les éventuels autres traitements en cours mais bien de travailler en complémentarité avec ceux-ci.

Maintenir ou améliorer son état de santé quand on est LGBT+

Pourquoi les personnes L.G.B.T ont besoin d’une attention particulière ?

Si certaines personnes vivent sereinement leur orientation et identité sexuelle, il n’est pas toujours simple de se découvrir lesbienne, gay, bi, transgenre et de s’accepter. D’autant que se construire en tant que personne lesbienne, gay, bisexuel·le ou transgenre n’est pas une évolution simple. Elle suppose que l’on intègre un héritage malgré soi : celui d’une longue histoire chargée de discriminations et d’images sociales stéréotypées. Être membre d’un groupe marginalisé requiert donc beaucoup d’efforts pour se construire.

Dans son environnement social, lorsqu’un individu est la seule personne trans et/ou homosexuelle, il a un vécu différent des membres de la majorité. Cette personne anticipe tellement les réactions en fonction de sa particularité qu’elle en développe une forme de stress : le stress minoritaire.

Il n’est pas nécessaire d’être stigmatisé·e ouvertement pour souffrir de ce stress. Il suffit juste de penser constamment qu’il est possible d’être, à un moment de sa vie, victime d’une discrimination, voire d’une agression verbale ou physique. Beaucoup de personnes LGBT+ vivent quotidiennement avec ce stress en raison de cette orientation sexuelle différente à la « norme » ou de leur transidentité.

Dans le cadre d’un parcours trans, s’ensuivent des changements sociaux, émotionnels et physiques pouvant engendrer des effets sur les émotions, l’identité et le corps, ainsi que sur les relations avec les autres. 

Homophobie, lesbophobie, biphobie, transphobie...

Les personnes sont encore confrontées aujourd’hui aux regards et aux jugements malveillants de la société et peuvent se sentir exclues. La violence est de plus en plus présente dans le quotidien des personnes LGBT. Les associations reçoivent de plus en plus de témoignages de mal être. Les personnes LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexue.le.s, Trangenres) sont plus susceptibles de traverser des moments de vie difficiles. Malheureusement, elles rencontrent encore des difficultés à les exprimer librement.

En effet, un grand nombre de personnes se sentent exclues, victimes d’homophobie, de lesbophobie, de biphobie, de transphobie. Les thérapies qui ignorent ce facteur peuvent augmenter les difficultés de ceux qui les suivent. Cette exclusion a des répercussions sur la prise en charge de l’accompagnement des personnes en matière de santé et de bien être : stress, anxiété, angoisse, émotions, mal de vivre, mésestime de soi, perte de confiance en soi, peurs, phobies, addictions, troubles du sommeil, douleurs, tensions musculaires, etc ….

Gérer des expériences douloureuses

Découvrir et comprendre sa personnalité, puis l’accepter et l’assumer, peut amener à vivre la solitude et l’isolement, avec des difficultés relationnelles au niveau familial, professionnel, social, amical, affectif, amoureux, sexuel… Nombre d’expériences de vie relatives au lien à soi-même et à son environnement social s’avèrent être difficiles, bouleversantes ou douloureuses, voire traumatisantes. Vivre l’inégalité, la violence, l’exclusion, la discrimination, la dévalorisation, l’incompréhension et le rejet est à l’origine de mal-être, de désespoir, et de tentatives de suicide.

Une approche respectueuse de vos besoins spécifiques

Vous n’êtes pas une orientation sexuelle, une identité ou une expression de genre

Vous n’êtes pas une orientation sexuelle, une identité ou une expression de genre. Cela signifie que je ne vais pas chercher à vous “convertir”, à vous inviter à privilégier une pratique plutôt qu’une autre, à vous dire ce que vous devriez faire, à vous dire ce qui est bon pour vous. Je vous accompagne pour vous aider à gérer concrètement vos difficultés au quotidien.

Pour illustrer, un homosexuel heureux n’a pas besoin de consulter, un hétérosexuel malheureux en a besoin. Ce n’est pas l’orientation sexuelle qui est essentielle, c’est ce qui vous fait souffrir.

Un espace sécurisant et sécurisé

Si il n’est pas toujours nécessaire d’aborder son orientation sexuelle ou son identité de genre dans le cadre d’une thérapie, certaines problématiques y sont liées et les personnes LGBT doivent pouvoir disposer d’espaces sécurisés et sécurisants où elles pourront, si elles le souhaitent, aborder les sujets ayant trait à leur sexualité (ou au prisme de leur sexualité) ou de leur identité de genre. Il me semble donc essentiel et naturel que chaque personne que je reçois en séance sache qu’elle peut s’exprimer sans crainte du jugement et avec la certitude que j’ai conscience des spécificités des situations que vivent les personnes LGBT.

la sophrologie

Aller voir un praticien, c’est compliqué, voire impossible pour certaines personnes.
Lorsque je reçois en consultation, j’ai conscience que ce premier pas constitue déjà en lui-même une réelle étape.
C’est donc important pour moi de vous accueillir sans condition, avec une écoute attentive, ouverte, et sans jugement, dans un espace où la parole est libre, dans une relation de confiance, respectueuse et confidentielle.
Chaque personne est unique. L’approche thérapeutique se fera toujours tout en douceur, et rien ne sera jamais imposé.

A qui s'adressent mes accompagnements?

  • ​​Un espace pour les publics LGBTQIA+ : j’accueille toutes les personnes LGBTQIA+. Quelles que soient votre identité de genre (cisgenre, transgenre, non binaire…), expression de genre (homme, femme, queer, androgyne) ou encore votre orientation sexuelle (gay, lesbienne, bisexuel.le…), vous bénéficierez toutes et tous d’un espace sécurisé …
    J’accueille les adolescents, les adultes, les couples.
  • Proches : on peut ressentir un sentiment de détresse ou d’incertitude quant à la manière de soutenir un proche qui est LBGTQ+ . J’accueille les parents et proches qui souhaitent partager leurs doutes et interrogations par rapport à leur proche. L’accompagnement permet d’activer des ressources et de nouvelles possibilités relationnelles et affectives.

Pourquoi et quand consulter ?

accompagnement des LGBT

A l’image de l’unicité de chaque individu, toutes les raisons de consulter sont singulières et méritent d’être écoutées et entendues. Voici quelques exemples pouvant être abordés:

  • le manque d’assurance et d’estime de soi,
  • une sexualité ou des pratiques sexuelles qui vous posent problème ou qui vous perturbent (le chemsex…),
  • être victime de discrimination, de stigmatisation, d’ostracisation… ou confronté à la liste des phobies (lesbophobie, homophobie, biphobie, transphobie, sérophobie…),
  • une dépendance ou une addiction (comportementale, relationnelle, aux substances psychoactives…),
  • la sensation d’une forme de précarité ou d’instabilité,
  • la confrontation à une maladie, à l’anxiété, à la dépression, à un deuil, à différents troubles ou à des peurs, des réticences, des résistances…,
  • une situation de couple compliquée ou une rupture.

Vous pouvez avoir besoin de vous exprimer et de vous confier, d’être entendu.e et regardé.e, d’être soutenu.e et de retrouver la confiance en vous-même.
Toute difficulté, toute inquiétude ou questionnement sont pertinents et méritent une attention particulière afin d’y apporter une réponse adaptée.

Les séances permettent de se recentrer sur ses capacités physiques et psychiques en permettant d’acquérir des compétences dans la gestion de ses émotions, de la gestion du stress ….  

La sophrologie et les thérapies comportementales et cognitives sont particulièrement indiquées pour gérer :

  • les troubles anxieux et leurs diverses manifestations psychiques ou physiques ;
  • les phobies simples et les phobies sociales, les attaques de panique, les troubles obsessionnels compulsifs ;
  • toutes les affections liées au stress, y compris les affections psychosomatiques comme certaines douleurs chroniques ;
  • les troubles addictifs, les troubles sexuels et les problèmes de couple.

La sophrologie et les thérapies comportementales et cognitives vous permettront donc de vous écouter, vous découvrir, vous détendre, en toute liberté, dans la bienveillance et le non-jugement.
Elles s’inscrivent donc pleinement dans un une démarche d’accompagnement, de soutien, d’évolution de soi et de son rapport à l’environnement.

La sophrologie et les thérapies comportementales et cognitives : des approches pertinentes

Le déroulement de l'accompagnement

Je vous offre un espace d’accompagnement où pourront être exprimés vos maux, quels qu’en soient la nature, en toute liberté et sans jugement.
A travers la sophrologie et les TCC, vous trouverez une méthode d’expression, de prise de conscience et de (re)mise à l’écoute de votre corps ainsi que de vos émotions.
La pratique d’exercices psycho corporels très simples et adaptés à votre situation personnelle sera un puissant allié pour vous aider à vous détendre mieux vous connaître, combattre votre stress, oser prendre des décisions mais aussi se sentir plus conscient.

Le déroulement de la séance

La compréhension et le respect de vos problématiques spécifiques

Concrètement, dans ma pratique thérapeutique, je ne considère pas votre orientation sexuelle comme étant binaire et fixe et je ne présume pas les personnes comme étant hétérosexuelles par défaut. Je vous laisse choisir le moment pour aborder la manière dont vous vivez ou voulez vivre vos relations amoureuses et sexuelles. De même, je valorise le ressenti pour définir l’identité de genre. Considérer que toutes les identités sont légitimes permet une exploration ouverte du sens de soi et de sa subjectivité. 

Vous serez libre d’explorer vos sentiments, vos pensées et attirances sans craindre de jugement sur votre cheminement identitaire. C’est à travers ces explorations, dans un espace sécuritaire, que vous pourrez vous épanouir au niveau personnel, sexuel et relationnel, cheminer vers l’acceptation de vous et de vos besoins ainsi que négocier des relations saines avec votre entourage. Enfin, je suis particulièrement respectueuse du nom et des pronoms que vous choisissez d’utiliser, et ce, de manière non figée dans le temps. Respecter votre auto-identification est important pour créer un lien de confiance, élément essentiel dans la relation thérapeutique.

Intéressé.e.s ?

Contactez-moi

[/vc_column]


    en visioà domicileen cabineten groupe

    J'accepte que Dorianne Denne conserve mes données afin de me contacter et assurer le traitement de ma demande